Faire un don

Un reçu fiscal sera envoyé pour chaque don.

Soutenir le projet

en adhérant à la charte du collectif Signer la charte...
PDF Imprimer Envoyer
1435 : Sur le sommet de la montagne d’Etang à Velars-sur-ouche, découverte miraculeuse d’une statuette en pierre de la Vierge à l’enfant. Depuis cette date, la montagne d’Etang voit affluer des foules de pèlerins, humbles ou célèbres.

1876 : Afin de répondre à la ferveur de ces foules, le Curé de Velars entreprend la construction d’une chapelle imposante supportant une Vierge à l’enfant de près de 10 tonnes.

1905 : Le monument devient la propriété de la commune de Velars. Dès cette époque, on constate des dégradations importantes de l’édifice, dues à l’exposition aux intempéries, la faible qualité des matériaux utilisés et le poids de la statue.

Des travaux sont entrepris à plusieurs reprises.

En 1972, la chapelle est sauvée de la destruction par d’importants travaux financés par une souscription publique.

En 2000, après la chute de la main droite de l’enfant Jésus, et constatant les risques de chute de pierres, la chapelle et son environnement immédiat sont interdits d’accès par décision du Maire de Velars ; la commune réalise des travaux « d’urgence » en 2005-2006 afin de stopper la dégradation du monument, en attendant une restauration complète.
Dépose de la main Fissures Fissures

Notre Dame d’Etang est en péril !
Une restauration complète est nécessaire !
Notre-Dame d’Etang ne doit plus subir les outrages du temps :
elle doit retrouver toute sa majesté comme
Notre-Dame de la Garde à Marseille et Notre-Dame de Fourvière à Lyon.
Share/Save/Bookmark